Soulja Boy : Après le succès viral de son dernier single « Make It Clap » sur TikTok, les labels se l’arrachent !

Ravi de la performance de son morceau sur TikTok, Soulja Boy a fait d’étonnantes révélations sur Twitter.

Ce n’est un secret pour personne, aujourd’hui, l’application TikTok aide considérablement les artistes et leurs musiques à s’expendre au niveau ‘international. Qu’ils soient signés dans de grandes maisons de disques ou totalement indépendants le sort reste le même. Si récemment des étoiles montantes de l’industrie musicale tels que Erica Banks, Coi Leray ou encore Mooski ont réussi à se faire connaître du grand public, c’est en grande partie grâce à ce nouveau réseau social. 

Lancée en 2016 par l’entreprise chinoise ByteDance, TikTok fait désormais partie des applications mobiles les plus tendances et populaires actuellement, aux côtés d’Instagram, Facebook, Twitter et Snapchat. Par son influence, l’application a vu naître de nombreuses tendances virales, popularisé plusieurs chansons et chorégraphies, et également propulsé des utilisateurs au rang de personnalités publiques.

Et en ce moment, il faut croire que c’est au tour de Soulja Boy d’en tirer profit. Célèbre déjà depuis bien des années, le rappeur originaire de Bastesville (Mississipi) a vu son dernier single « Make it Clap » exploser sur TikTok depuis plusieurs semaines. En plus d’être n°1 sur le réseau social, il l’est aussi sur plusieurs plateformes de streaming, comme Apple Music et Spotify. Très fier de cette performance, l’interprète de « Crank That » s’est exprimé sur la toile à ce sujet.

C’est sur Twitter que l’artiste de 30 ans révèle : « Tout à commencer sur Twitch, où j’étais vraiment en mode freestyle sur ce morceau. J’ai décidé ensuite de le sortir comme une vraie chanson, et elle est devenue virale. Je suis actuellement N° 1 sur TikTok, et j’ai déjà reçu 5 contrats de maison de disques. » Fidèle à lui-même, Soulja en a profité pour lancer quelques piques subliminales à ses confrère. Il ajoute : « Je vois ces rappeurs copier mon flow et mon utilisation de TikTok. Ils pensent qu’ils sont frais. Vous ne faisiez pas ça le mois dernier, mdrr. Je deviens n°1, et les voilà qui copient.« 

En tout cas, c’est une belle prouesse de la part l’ex petit-ami de Nia Riley, qui a décidé de rester indépendant depuis ses débuts. 

Leave a comment

Inscrivez vous à notre
Newsletter