24 ans de la mort de Biggie : retour sur l’influence de la légende East Coast

24 ans de la mort de Biggie : retour sur l’influence de la légende East Coast

La légende The Notorious B.I.G nous quittait en 1997, laissant un héritage conséquent. Depuis, rappeurs et stars de la pop le reprennent et lui rendent hommage dans leurs titres.

Biggie aka B.I.G. aka Biggie Smalls : deux albums studios dont un posthume, six années de carrière fulgurantes, et près de 2000 reprises depuis sa mort, selon le site Whosampled). 

Ready To Die (1994) 

C’est le 13 septembre 1994 que Bad Boy Entertainment, le label fraichement créé par Puff Daddy, publie Ready To Die, le premier album studio du Notorious B.I.G. 

Produit par Easy Mo Bee et le collectif The Hitmen, l’album légendaire est lui-même rempli de samples. Biggie déverse son flow légendaire sur des sonorités issues de la soul de James Brown, Barry White, Curtis Mayfield. Il s’attaque même au lyricisme de Tina Turner et au RnB de Jodeci et Mary J. Blige. Surtout, il reprend les sonorités des grands du rap, comme l’un de ses mentors Bid Daddy Kane et même les rappeurs West Coast Ice Cube et Snoop Dogg. 

L’album a marqué à jamais le rap US, en redonnant un nouvel élan au rap East Coast. La pochette et son bébé à la coupe afro, et des titres tels que Gimme The Loot, Juicy et Big Poppa en ont fait une oeuvre légendaire. 

27 ans plus tard, The Notorious B.I.G reste l’un des plus grands rappeurs de tous les temps. Pas étonnant que la scène musicale s’approprie les 19 titres de Ready To Die : 

And if you don’t know, now you know …

Keyshia Cole, Drake, et même Big Flo et Oli ou Shurik’n en France : l’influence du titre Juicy sur la musique actuelle est incroyable. Les punclines prêtes à être samplées, comme « It was all a dream« , « Baby, BAY-BAY » ou le refrain mythique du groupe Total en font un favori des artistes. Selon le site Whosampled, les lyrics, l’instrumentale et le refrain entraînant de Juicy aurait été repris au moins 234 fois. 

Dans son couplet sur le son Swish Swish, Nicki Minaj reprend les paroles du titre :

Gimme The Loot ! 

Le deuxième titre de l’album, Gimme The Loot, est sans conteste l’un des meilleurs sons du Notorious B.I.G. En cinq minutes, il embarque l’auditeur dans une épopée sombre entre violence, armes, et surtout vol et cambriolage. Le gimmick a marqué les charts, les esprits et surtout les artistes. 

Dans Sicko Mode, son triple hit en collaboration avec Drake, Travis Scott reprend la célèbre punchline : 

Who Shot Ya ? 

Le track menaçant adressé par Biggie à ses opposants est à l’origine de l’escalade du beef mortel entre lui et le rappeur West Coast 2Pac. À la violence de Who Shot Ya ?, le californien répondait avec le violent Hit ‘Em Up. Depuis, le son a été repris maintes et maintes fois : par Jay-Z, Kendrick Lamar ou encore Papoose, pour mettre en garde la concurrence, ou attaquer directement un ennemi. 

Sur le son Shots Fired, introduction de son dernier album Good News, Megan Thee Stallion sample « I’m Afraid The Masquerade Is Over« , une chanson utilisée dans l’instrumentale du titre Who Shot Ya ?. Dans cette intro, elle s’adresse à Tory Lanez : en juillet 2020, le rappeur lui a tiré dessus à plusieurs reprises après une altercation. 

Mention honorable : Impossible d’oublier Nicki Minaj et son titre Barbie Dreams, une magnifique adaptation du très suggestif Just Playing (Dreams) :

Life After Death (1997)

Le 25 mars 1997, c’est à titre posthume que parait le second album de Biggie, intitulé ironiquement Life After Death. Deux semaines plus tôt, le rappeur est à Los Angeles pour la promotion de son album. En voiture au retour d’une soirée organisée par le magazine Vibe, Biggie est touché par cinq coups de feu, dont un lui sera fatal.

Son décès tragique et précoce intervient dans un contexte de rivalité East Side / West Coast, six mois après le décès de 2Pac dans les mêmes circonstances. Leur assasinat brutal, prématuré et non-résolu ainsi que leur talent ont d’ailleurs grandement contribué à leur statut de légende. 

À sa sortie, le double album Life After Death se classe 1er au Billboard Top 100. Trois ans plus tard, il est certifié disque de diamant. Adossé à un corbillard sur la pochette de l’album, Biggie laisse derrière lui des classiques, tels que Mo Money Mo ProblemsHypnothize ou Notorious Thugs. Un héritage que ni ses proches ni les nouveaux venus n’ont manqué d’exploiter. 

Mo’ Money Mo Problems :

En featuring avec Diddy et Ma$e, le titre Mo’ Money Mo’ Problem est un des sons les plus populaires du rappeur new-yorkais, bien au-delà des amateurs de rap. Le refrain est entêtant, et la production sample à merveille le classique « I’m Coming Out » de Diana Ross. Le single est sûrement le son le plus « grand public » de Biggie. C’est dire, même les studios DreamWorks l’ont repris dans la bande originale du film d’animation Les Trolls

Drake, très inspiré par The Notorious B.I.G, reprenait le fameux couplet de Ma$e dans son titre Worst Behavior issu de l’album Nothing Was The Same : 

Nasty Boy : 

Nasty Girl, sorti en 2005, est un des plus grands hits à titre posthume de Biggie. Jagged Edge, P.Diddy, Avery Storm, Nelly : les grands noms de l’époque sont tous réunis sur ce remix d’un des titres de Life After Death, le sensuel Nasty Boy. Le remix reprend les lyrics de Biggie dans un style totalement différent, et suit toujours la même formule gagnante : une instru ensorcelante, le flow légendaire de Biggie et un refrain qui reste en tête. 

Leave a comment

Inscrivez vous à notre
Newsletter