Tiktok : la mine d’or des nouveaux artistes US

Tiktok : la mine d’or des nouveaux artistes US

Chaque jour, l’application TikTok propulse des inconnus et des artistes indés sur le devant la scène. La plateforme est devenue une mine de jeunes talents. La preuve avec ces rappeurs US en pleine ascension grâce au phénomène viral.

Rien de nouveau, TikTok est la plateforme ultime pour tout jeune artiste en quête de visibilité. Une chorégraphie, un challenge, et en moins de 24 heures, un son peu devenir viral ! L’an dernier, côté francophone, des sons comme Anissa de Wejdene ou Djomb de Bosh ont envahi les radios et les plateformes de streaming après avoir explosé sur l’application. Côté américain, près de 30 millions d’utilisateur se sont essayés à la chorégraphie du fameux Renegade de K Camp, créée par Jalaiah Harmon.

L’application de tous les possibles

Pour les nouveaux artistes, le potentiel viral de l’application est incroyable : 800 millions d’utilisateurs, ou autant d’éventuels challenges, sketchs, chorées et surtout auditeurs. De plus, TikTok ne « discrimine » pas. Nul besoin de milliers de followers, ni même de s’épuiser à créer vidéo après vidéo. Le phénomène TikTok, c’est un peu de hasard, beaucoup de chance et du talent brut. Si les utilisateurs accrochent au son, parce qu’il est bon, entraînant ou drôle, il trouvera son audience. Ensuite, libre à l’artiste de capitaliser sur son « quart d’heure de gloire » pour lancer une véritable carrière, au-delà de la viralité.

Doja Cat avait déjà une audience large avant que Say So n’envahisse l’application, et Megan Thee Stallion était déjà bien établie avant l’explosion du titre Savage. En revanche, Lil Nas X, qui a connu le succès avec Old Town Road, commençait tout juste dans la musique. Alors fauché et inconnu, il détient désormais le record du titre le plus certifié de l’histoire de la musique, avec 14 singles de platine. En bonus : le titre lui aurait rapporté plus de 14 millions de dollars, selon le magazine Forbes.

Des artistes viraux à suivre de près :

SPOTEMGOTTEM : le JuneBugChallenge

À 19 ans seulement, le rappeur SpotemGottem, natif de JacksonVille, s’est rapidement fait un nom sur la scène hip-hop grâce à l’application. Il avait déjà acquis une notoriété nationale grâce à des freestyles et un premier single fin 2018. Mais rien de comparable avec le succès du titre Beat Box. Sortie début 2020, le single est devenu viral après une vidéo Instagram du danceur JuneBug. Dès lors, la chorégraphie atypique a été reprise partout sur TikTok, par des inconnus et des célébrités.

Le son accumule plus de 14 millions de vues sur Youtube et s’est hissé jusqu’à la 84e du classement BillBoard 100. Son dernier single Creep, des paroles agressives sur une instrumentale trap, donne un bel avant-gout de la suite.

POPP HUNNA : #CorvetteCorvette

Tout part d’une chorégraphie de l’utilisateur @yvnggprince en octobre 2020. Depuis, le rappeur de 20 ans Popp Hunna a réussi une performance incroyable grâce à la plateforme : 27 millions de tiktoks, 16 millions de vues sur Youtube, 25 millions sur le remix avec Lil Uzi Vert. Le son Adderall (Corvette Corvette) du rappeur est un hit planétaire. Toutes les stars s’y sont essayé : Saweetie, Kevin Hart, … et bien sûr les gurus de l’application, comme Addison Rae et les sœurs d’Amelio.

Popp Hunna est très prometteur. Les titres de son dernier EP, Mud Baby, sont très bons et possèdent eux aussi un véritable potentiel viral. Seul problème : la fuite récente de documents sur sa collaboration avec la police en a fait un paria de la scène hip-hop américaine. Il avait parlé aux autorités suite à l’assassinat de son meilleur ami, alors qu’il avait 14 ans.

ASIAN DOLL : Nunnadet Shit

La carrière d’Asian Doll a commencé avant la popularisation de TikTok. Depuis 2015, elle s’est fait un nom grâce à un rap cru, sur des instrus trap lourdes, comme sur son hit Lame N*ggaz. Mais sa popularité nouvelle sur la plateforme marque un tournant dans sa carrière : son single Nunnadet Shit a envahi la plateforme et multiplié ses streams.

Son ancien petit-ami King Von, décédé dans une fusillade en novembre dernier, est lui aussi devenu très populaire à titre posthume sur l’application. Asian Doll avait alors livré ce titre comme un dernier hommage. La rappeuse est prolifique : à seulement 24 ans, elle a déjà sorti 8 mixtapes. Asian Doll semble donc avoir l’avenir devant elle.

Ppcocaine : virale en pleine pandémie

Ppcocaine, anciennement connue sous le pseudo Trapbunniebubbles, n’a pas laissé le coronavirus l’arrêter. Malgré elle, la pandémie a même beaucoup aidé la rappeuse tout en rose. Les utilisateurs confinés ont enchaîné les vidéos sur ses sons crus, aux prods agressives et paroles très suggestives : PJ, DDLG, S.L.U.T, …

À 19 ans, la rappeuse a fédéré une audience très éclectique sur la plateforme, notamment parmi les fans de ses plus grandes influences, comme Rico Nasty, Flo Milli et Bali Baby. Elle est d’ailleurs sur le remix de Smack A Bitch de Rico Nasty, avec Rubi Rose et Sukihana, sur l’album Nightmare Vacation.

Leave a comment

Inscrivez vous à notre
Newsletter